07 janvier 2015   Moulin

charlie

Posté par baboupatch78 à 23:18 - humeur du jour - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 janvier 2015   Moulin

nouvelle année

je vous adresse mes meilleurs voeux au seuil de cette nouvelle année, pleine de beaux projets, de douceur et d'amour

mes travaux d'aiguilles sont devenus mon prozac, j'espère qu'il en ai de même pour vous c'est le meilleur des médicaments

bonne soirée

Posté par baboupatch78 à 22:38 - news du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2013   Moulin

dimanche soiir

bonsoir

en ce dimanche soir, je vais vous donner quelques nouvelles de ma prochaine semaine

ce matin mission accomplie je me suis inscrit pour une année d'art floral

demain je vais sans doute reprendre le chemin de St Rémy l'honoré, pour une après-midi de patch et j'espère de retrouvailles avec les copines.

jeudi, je pars pour un petit séjour à Ste Marie aux mines, cela fait 4 ans que je n'y suis pas allée, j'espère que les expos seront à la hauteur de mon attente

j'y ferais peut-être encore des rencontres intéressantes.

la semaine prochaine je serais en mesure de mettre des photos pour vous faire un petit compte rendu de mon séjour.

Posté par baboupatch78 à 19:46 - Patchwork - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2013   Moulin

nouvelles activités

 

cette rentrée est riche en nouvelles découvertes au cinéma

une petite séance nostalgie en allant voir "West side story" samedi soir en plein air, organisée dans le cadre "Les Yvelines font leur cinéma3 et surtout pour les 20 ans du "Pandora".

je suis allée voir entre autres aussi :

Jeune et jolie de François Ozon avec la jolie Marine Vacth une expérience particulière mais pas de vulgarité...

Michaël Kohlhass par Arnaud des Pallières avec Mads Mikkelsen, un film très fort sur la lutte contre l'injustice au 16ème siècle...

je suis surtout allée voir dès mon retour Marius et Fanny : 2 filmsréalisés par Daniel Auteuil, le choix des interprètes ainsi que les dialogues correspondent bien aux personnages haut en couleur de Marcel Pagnol, un vrai plaisir....

Les beaux jours réalisé par Marion Vernoux et interprété par Fanny Ardent nouvelle retraitée et sa fréqnentation d'un club pour retraités pour passer le temps... une découverte et surtout un nouvel apprentissage....

une nouvelle programmation très riche se profile dans les jours suivants je vais donc me faire un programme pour essayer de ne pas rater les films que je souhaite voir, et ne pas rater les séances comme j'ai râté avant mes congés comme "le quatuor" peut-être une séance de rattrapage se fera au "pandora" cet hiver.

je recommence à lire, je vous ferais une petite sélection de mes coups de coeur pour cette rentrée.

aujourd'hui, je pars en fin de matinée, m'inscrire pour une nouvelle année de découvertes en Art Floral dans un nouveau lieu ainsi que des cours de cartonnage cela me fera des buts chaque semaine et de nouveaux projets.

je vous souhaite une bonne journée même si le temps n'est pas de la partie dans otre région

amitiés

Posté par baboupatch78 à 09:49 - news du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2013   Moulin

la rentrée

aujourd'hui est un jour un peu spécial, nous aurions du fêter nos 44 ans de mariage.

bien sûr cela ne se fera pas, il y a plein de choses que je ne ferais plus bien entendu.

au fil de ces 6 derniers mois j'ai pu faire beaucoup de nouvelles découvertes, seule.

je fininirais par m'y habituée ou non, je n'ai pas encore assez de recul pour me faire une véritable opinion.

j'ai fait pas mal de travaux cet été, réaménager ma cuisine, la finalisation ce fera dimanche prochain, j'ai besoin de changer de décor

j'ai fini un patch que j'avais commencer lorsque j'allais à l'hôpital et je me disais qu'il fallait absolument que je finisse cet ouvrage

j'ai tricoté un gilet et un châle pour cet hiver

je vous souhaite une bonne soirée et surtout une très belle rentrée pleine de jolis projets pour vous aussi

Posté par baboupatch78 à 20:30 - news du jour - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 juin 2013   Moulin

en ce printemps....

Je reprends la mise à jour de mon blog aujourd’hui il est4 heures comme tous les jours je suis réveillée et je suis seule.

Pour certaines qui vont me lire aujourd’hui je vais vous expliquer qu’il y a 7 ans nous avons été submergé par un cataclysme qui s’appelle cancer.

Une catastrophe personnelle au moment où nous aurions dû comme beaucoup penser tranquillement à notre retraite.

Nous avons du mettre notre vie entre parenthèse qui n’était pas comme celle de Frédéric Lopez inattendue, certes elle l’était mais ce n’était pas une partie de plaisir.

Du jour au lendemain notre vie à basculer du côté obscur de la vie.

Plus de projet d’avenir car quel sera-t-il ? On ne sait plus. Nous avons quand fait plein de choses car ce qui n’avait pas d’importance avant en prend soudainement.

Entre les traitements on s’étourdit de visites de musées, de voyages, de concerts, de discussions comme si la vie soudainement s’accélérait et ne nous laissait plus de répit.

Entre les hospitalisations, les opérations, les rayons, les chimios, on essaie de prendre le large pour se dire que nous vivons toujours.

 Je dis «  nous » bien sûr, il y en a un qui n’est pas malade mais l’autre en  subit lesconséquences collatérales, son rôle consiste à rassurer celui qui subit les traitements a être présent à tous instants et rassurer et donner des nouvelles aux proches, familles et amis enfin ceux qui restent car malheureusement on s’aperçoit vite qu’il veut mieux faire bonne figure, ne pas trop parler des traitements ou de nos sentiments car on fatigue tout le monde avec nos soucis.

Comme des amis, nous l’avait fait remarquer alors que nous ne demanderions rien quelques années en arrière, quand nous nous étions retrouvés tous les deux au chômage.

La vie doit être tranquille pour les autres ne surtout pas déranger les uns et les autres.

Donc pour résumer on se retrouve à deux et encore nous avions de la chance d’être encore deux après toutes ces années.

Il y a deux ans plus de répit, la maladie a pris le dessus, les traitements aussi et depuis le mois de septembre tout s’est accéléré dans le mauvais sens du terme.

Du coup cette maladie a tout pris, et depuis le 26 février, 3 mois le jour de la fête des mères, un dimanche je suis désespérément seule.

 De plus je ne peux m’assurer de la bienveillance de certains proches enfin que je croyais proches, car depuis trois mois silence radio.

Plus de nouvelles de personne car je pense que je dois faire peur avec tous mes disparus autour de moi, depuis 5 ans la liste devient désespérément longue hélas, Maman, mes deux jeunes sœurs Pascale puis Corinne au mois de juin jour pour jour 4 ans après Maman, ma tante au mois de décembre dernier et mon petit mari fin février.

 Ma vie n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était, je relativise les évènements comme ma voiture qui refuse de démarrer alors que je voudrais aller au ciné ou voir des copines, ou qu’un automobiliste un peu « gai » perde le contrôle de sa voiture et me bousille mon rétro gauche, bien sûr, celui le plus casse pied lorsqu’il vous manque.

 Depuis quelque temps il est vrai aussi que j’ai vraiment mis dans l’embarras certaines personnes pour ne pas dire plus…. Ces foutues bénévoles qui ne sont pas sérieuses qui manquent comme au mois de juin il y a une année maintenant quand la vie de votre jeune sœur qui habite à 600 km bascule dans le néant ou lorsque les derniers jours de votre mari sont sans doute plus importants que d’assurer certains cours de patch mais surtout que ce soient justement ces jours-là « précisément » que vous « choisissez » pour manquer et ne pas assurer vos cours.

Ma brave dame à qui se fier de nos jours.

Que l’on trouve curieux aussi ce foutu caractère de prendre la mouche pour ces simples réflexions !!!  Toute foi anodine

A qui se fier de nos jours, ma brave dame !!!!

 Ce n’est pas de la fiction hélas cela arrive dans la vraie vie malheureusement…..

Du coup la philosophe que je suis en a pris un grand coup sur la tête et décider bizarrement que le bénévolat avait ses limites et que je ne mettrais plus ma générosité aux services des autres.

J’ai décidé de devenir égoïste, il y a des jours comme cela où de grandes décisions se prennent.

 Ensuite le fait de se retrouver seule, je le constate aujourd’hui, hélas, aussi j’ai plein d’amies autour de moi qui le sont aussi. C’est enquiquinant aussi pour les proches.

Que faire d’elle alors que nous avons envie de voir nos amis ou de rester à glander devant la télé, alors les nouvelles technologies sont là envois de SMS pour savoir si elle va bien, si elle veut que je passe (ce que je n’ai vraiment pas envie de faire…..), finalement si elle n’était pas là pour me culpabiliser ce serait quand même pas mal.

Mon frère me le faisait remarquer lui aussi qui est seul après son divorce, ce que pouvait ressentir notre pauvre Maman qui attendait derrière sa fenêtre ou à coup de carte bleue que son fils passe, ou ma tante qui en faisait tout autant pour ne pas déranger qu’on l’oublie dans sa maison devant sa télé ou sa radio pour meubler le manque de conversation.

Sauf que je ne vais pas me désespérer derrière ma fenêtre encombrée de plantes ni rester au coin du feu que je n’ai pas à attendre d’hypothétiques coups de fils que l’on ne donne pas.

Comme ma voiture refusait de démarrer samedi une amie m’a emmenée au café patch comme convenu pour ce dernier samedi avant les congés d’été et hier je suis allée avec d’autres amies à la brocante à Fourqueux, j’ai trouvé une théière Elephant rose que je cherchais et que j’ai trouvé par hasard à la fin de notre périple ou me moquer gentiment de ma voisine qui a un problème d’allergie et a perdu momentanément sa voix alors que gentiment son mari est venu tondre mon herbe pendant que j’étais partie me promener.

Et oui je suis allergique moi aussi à l’herbe et dans l’impossibilité de m’occuper de l’entretien de mon jardin.

Une sorte de léthargie s’est emparé de moi, je n’ai pas le goût de faire de trucs banals comme ranger ma maison et faire du tri ce qui serait vraiment utile.

Le peintre doit venir la semaine prochaine refaire ma cuisine, je suis allée quand même acheter le papier peint, mais vider les meubles de ma cuisine me semble une tâche insurmontable.

J’ai déjà fait un tri pour la brocante que j’ai fait le dimanche de la pentecôte, cela m’a vraiment coûté tout ce tri, sans compter qu’il fallait encore demander de l’aide ce que je ne supporte vraiment pas.

Je vais peut-être me résoudre à faire venir une benne devant la maison et jeter tout ce qui ne m’ai pas indispensable un grand nettoyage par le vide.

Depuis 5 ans, je n’arrête pas de vider les affaires des unes et des autres et là je suis vraiment à saturation de ce genre d’exercice.

 Un peu de positif dans tout cela, j’ai quand même fini 5 patchs et pas mal de petits bidules qui étaient restés en suspens.

Et surtout exploit personnel sur mon moral à zéro pour le faire j’ai fini le patch que j’avais commencé à l’hôpital au mois de février, il fallait que je le fasse car sinon il serait resté dans une boîte.

Je vais faire des photos et les mettre d’ici à demain.

 Voilà je vais aller me faire un petit thé et reprendre le tricot d’un gilet que je me suis commencé.

Je vous souhaite une bonne journée en espérant ne pas vous avoir ennuyé avec mon bavardage

 

Posté par baboupatch78 à 05:35 - news du jour - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2012   Moulin

quelques lectures à partager....

 


Quelques lectures à vous faire partager….
Les derniers ouvrages que j’ai eu le plaisir de découvrir….

Quelques livres empruntés dans les cercles de lecture :

L’OBSESSION VINCI de Sophie CHAUVEAU

Qui était vraiment Léonard de Vinci ?
On connaît l'inventeur virtuose, le scientifique précurseur. mais qu'en est-il de l'homme, des ressorts de sa créativité ? Des bas-fonds de Florence à la forteresse de Ludovic Le More, des campagnes guerrières de Borgia à la cour de François Ier, Léonard veut tout connaître, tout essayer, tout explorer.
Sa ville, Florence, le boude. Rome le rejette. Venise se méfie de lui. Pourquoi ? Quelles relations eut-il avec ses pairs, Michel-Ange et Botticelli ?
Sophie Chauveau nous raconte la vie de Léonard de Vinci avec la rigueur et la puissance narrative qui ont fait le succès de La passion Lippi et du Rêve Botticelli. Elle rend ainsi hommage aux artistes qui ont, il y a cinq siècles, conquis leur liberté. " Le siècle de Florence " s'éteint avec le plus mystérieux d'entre eux.

Le rêve d'Amanda Ruth de Michelle RICHMOND

Le rêve d'Amanda Ruth était d'entreprendre un voyage en Chine sur les traces de ses ancêtres jusqu'à l'un de ces vieux villages, le long des rives du Yangtzee, sur le point d'être alors engloutis par la construction du colossal barrage des Trois-Gorges. Mais ce voyage, Amanda Ruth ne le fera jamais car elle a été mystérieusement et sauvagement assassinée à l'âge de dix-huit ans dans sa petite ville de l'Alabama...
Quatorze années ont passé. Jenny, son amie d'enfance, remonte le Yangtzee avec les cendres d'Amanda dans une boite en fer rouge afin de les disperser non loin des Trois-Gorges. Mais, lors d'une chaude nuit d'été, sur le pont du navire, pendant que dans sa cabine dort Dave, son mari négligent, Jenny fait la connaissance d'un charmant et insaisissable voyageur qui bouleversera son avenir...
Et tandis que, dans le décor majestueux du grand fleuve chinois, le bateau de croisière laisse derrière lui villes anciennes et villages abandonnés, Jenny fait aussi un voyage intérieur vers un passé qui la hante. Elle songe à Amanda, à sa sensualité et aux secrets qui entourent sa mort. Et tout en se laissant submerger par des souvenirs empreints de tristesse et de nostalgie, elle fait surtout le choix de réorienter sa vie...
Roman sur l'amitié au féminin et les aléas du mariage, roman de l'émotion, de la culpabilité et du désir, Le rêve d'Amanda Ruth explore cette interminable envie de maîtriser ce qui n'est pas maîtrisable.

Rentrée littéraire : un superbe premier roman, je pense que l’on va en parler d’ici quelques temps….
la déesse des petites victoires de Yannick GRANNEC

"Université de Princeton, 1980. Anna Roth, jeune documentaliste sans ambition, se voit confier la tâche de récupérer les archives de Kurt Gödel, le plus fascinant et hermétique mathématicien du XXe siècle.
Sa mission consiste à apprivoiser la veuve du grand homme, une mégère notoire qui semble exercer une vengeance tardive contre l'establishment en refusant de céder les documents d'une incommensurable valeur scientifique.
Dès la première rencontre, Adèle voit clair dans le jeu d'Anna. Contre toute attente, elle ne la rejette pas mais impose ses règles. La vieille femme sait qu'elle va bientôt mourir, et il lui reste une histoire à raconter, une histoire que personne n'a jamais voulu entendre. De la Vienne flamboyante des années 1930 au Princeton de l'après-guerre ; de l'Anschluss au maccarthysme ; de la fin de l'idéal positiviste à l'avènement de l'arme nucléaire, Anna découvre l'épopée d'un génie qui ne savait pas vivre et d'une femme qui ne savait qu'aimer.

Albert Einstein aimait à dire : " Je ne vais à mon bureau que pour avoir le privilège de rentrer à pied avec Kurt Gödel. " Cet homme, peu connu des profanes, a eu une vie de légende : à la fois dieu vivant de l'Olympe que représentait Princeton après la guerre et mortel affligé par les pires désordres de la folie. Yannick Grannec a réussi, dans ce premier roman, le tour de force de tisser une grande fresque sur le XXe siècle, une ode au génie humain et un roman profond sur la fonction de l'amour et la finalité de l'existence."

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? de Jeanette WINTERSON

Dans Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, sorti en Angleterre il y a quelques mois, le personnage n'en est plus un. Il s'agit de l'auteur, Jeanette Winterson. Elle écrit sans fard le " roman vrai " d'une vie : la rigueur mystique d'une mère adoptive à l'esprit étroit, l'Angleterre des années 60, les démons de la dépression.

Comment devient-on écrivain alors qu'on se destinait à entrer dans les ordres ? Elle nous raconte sa trajectoire hors du commun. Dans une maison interdite aux livres, elle a su malgré tout nourrir et préserver la toute-puissance de l'imaginaire.
Ce texte exceptionnel est surtout le récit d'une quête d'identité, celle de Jeanette et, à travers elle, de toutes les femmes engagées dans la bataille pour leur liberté. Mères, amantes, amies, écrivains, modèles, adorées ou honnies, Jeanette Winterson leur rend hommage dans ces mémoires d'une jeune fille issue du prolétariat de Manchester.

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine DE VIGAN


"Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence."

Deux livres bouleversants sur les relations ambigües dans les familles, le rôle des parents mais aussi des fratries.

C’est vrai que je suis plus réceptive à ces sujets avec les évènements qui ont traversés ma vie ces derniers temps…

Aujourd’hui nous avons fêté nos 43 ans de mariage, pour l’instant au sein de ma famille maternelle nous détenons  le record de longévité. Il est bien entendu que j’espère en fêter d’autres même si cela n’a pas été toujours facile ni sans heurts… comme dans beaucoup de couple….

Il faut dire que dans ma famille une certaine « malédiction » semblait s’acharner sur les hommes qui ne dépassaient pas l’âge de 37 ans, sauf mon arrière grand-père maternel…. Mon grand-père maternel, mon père, mon oncle….

Posté par baboupatch78 à 21:50 - lecture : mes coups de coeur - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 septembre 2012   Moulin

les films que j'ai aimé...

En ce jour de rentrée scolaire et puisque je vous ai appâté avec les films que j’avais vu en voici un petit aperçu.

Il y a quelques belles pépites, pour certains de ces films ils ne sont plus diffusés en salle mais vous pourrez toujours les regarder lorsqu’ils programmés sur ARTE ou CANAL+ ou sur les chaînes CINEMA pour celles qui y sont abonnées sinon il reste les DVD à emprunter dans les médiathèques.

Je vais aller des plus anciens au plus récents…

J’y suis allée seule ou accompagnée de mes amies, nous nous donnons rendez-vous devant le cinéma, c’est bien pratique que le Pandora soit si bon marché et fonctionne par abonnement cela reste abordable de payer sa place 4,80 euros de nos jours, surtout que j’ai accéléré ma fréquentation ces derniers temps, c’est une de mes soupapes de sécurité lorsque je suis à bout de ma résistance….

LA GUERRE EST DECLAREE réalisé par Valérie DONZELLI

Une belle histoire d’amour entre Juliette et Roméo, ils sont jeunes, ils s’aiment, ils sont insouciants et plein d’entrain pour vivre ensemble. Emménager dans un nouvel appartement et faire un enfant ADAM, mais Adam tarde à marcher, il a une jour gonflée et le verdict tombe, tumeur du cerveau.

Malgré le sujet, ce film est un hymne à l’espoir et à la solidarité de cette famille et de leurs amis. C’est un film d’espoir, de combat et d’amour….

LA REINE DES POMMES réalisé aussi par Valérie DONZELLI

J’étais allée le voir la même soirée car le cinéma avait organisée cette soirée autour d’une tarte aux pommes que nous devions apporter et que nous avons dégustée entre les deux films.

C’est le premier film de la réalisatrice, un film inclassable, loufoque et sentimental

Voilà Adèle qui s’effondre complètement parce qu’elle s’est fait larguée par son petit ami

Heureusement il y a sa cousine Rachel, une solitaire fière et acariâtre, qui cache son bon cœur sous une bonne couche de mauvaise humeur, et son œil malade sous d’épaisses lunettes noires, elle va tenter de la remettre sur pied…

C’est original c’est frais et c’est très drôle….

LA DELICATESSE réalisé par David et Stéphane FOENKINOS

La délicatesse c’est d’abord un livre écrit , il y a quelques années par David Foenkinos.

L’histoire d’une renaissance lumineuse qui a su touché des milliers de lecteurs avec son style si particulier et sa foi viscérale en la beauté& des rencontres singulières qui font que tout est toujours possible, même après le pire….

Nathalie est amoureuse de François, ils s’aiment, ils se marient mais François décède brusquement, pour elle tout s’arrête….

Puis doucement, elle va renaître à la vie…. Grâce à sa rencontre avec Markus, un grand escogriffe insignifiant et suédois de surcroit….

Un film rempli de petits gestes qui vous vont droit au cœur, il est d’une infinie douceur aussi simple que renversante….

THE LADY réalisé par Luc BESSON

C’est un portrait magnifique de la « dame de Rangoon », mais il faut y lire autre chose, c’est aussi un vibrant hommage à tous les combattants pour la liberté.

C’est la biographie de cette femme qui lutte pour la liberté de son pays, la Birmanie, mais aussi un vibrant hommage à sa belle histoire d’amour avec son mari un éminent professeur de la civilisation birmane et de ses enfants.

Un film magnifique bouleversant de sincérité.

LA COULEUR DES SENTIMENTS écrit et réalisé par Tate TAYLOR

Après avoir lu le livre, j’ai bien sûr voulu voir le film qui en était tiré, je n’ai pas été déçue malgré que les actrices ne correspondent pas toujours bien sûr à notre imaginaire…

Au Mississippi, dans les années 60, trois femmes que tout devait opposer vont nouer une incroyable amitié autour de l’écriture d’un livre qui s’élève contre l’ordre établi et leur fait courir de grands risques.

C’est un film drôle, plein d’espoir et de courage, qui traite des grandes valeurs humaines… de lutte contre le racisme…

INTOUCHABLES écrit et réalisé par Eric TOLDEDANO et Olivier NAKACHE

Bien sûr tout le monde a entendu parler de ce film

Mais c’est un film humain, authentique, une très belle histoire d’amitié….

J. EDGAR réalisé par Clint EASTWOOD

J. Edgar Hoover fut sans conteste l’un des hommes les plus puissants des Etats-Unis. Un grand mystère pèse pourtant autour de lui. Près de 40ANS après sa mort, on tente encore de comprendre comment le fondateur de l’agence FBI a pu façonner à ce point l’état d’esprit de la justice américaine.

Un jeu d’acteur époustouflant de la part de Léonardo Di Caprio….

FAUSTA «   LA TETA ASUSTADA » écrit et réalisé par Claudia LLOSA

Un film péruvien, ours d’or à la Berlinale 2009

Dans les années 1970 à 1990, une guérilla entre militaires au pouvoir et combattants marxistes a ensanglanté le Pérou, y faisant 70 000 victimes, principalement au sein de la population indienne Quechua. Comme des milliers d’autres femmes, la mère de la belle Fausta a été violée, alors qu’elle était enceinte… Sa fille, elle, n’a pas directement vécu la guerre mais souffre de la « teta asustada » une « maladie » qui se transmet par le lait maternel… ils sont privés de leur âme qui est allée se cachée sous terre…

Fausta vit à Lima chez son oncle, elle est elle-même que lorsqu’elle est avec sa mère pour qui elle chante qu’elle compose pour l’une ou pour l’autre… Elle se fera remarquée par la riche pianiste chez laquelle elle se rend pour lui servir de domestique, en échange de perles d’un collier elle chantera ses chansons….

Un film d’espoir magnifiquement interprété….

Je vais, aussi, au cinéma avec mes petits enfants lorsque je les vois en voici deux exemples…

HUGO CABRET réalisé par Martin SCORCESE

Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit seul sous les toits d’une grande gare dont il remonte les horloges. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé… en forme de cœur… qui pourrait le faire fonctionner. Hugo va la trouver grâce à Isabelle, orpheline elle aussi qui vit chez le vieux marchand de jouets de la gare.

Un film hommage au 7ème art qui enchantera les petits et les grands…

LA COLLINE AUX COQUELICOTS réalisé par Goro MIYAZAKI

Un magnifique dessin animé, le cadre de l’œuvre est le Japon des années 60 n’a rien d’une carte postale, et par ses couleurs, ses costumes, ses dessins, nous immerge assez rapidement dans cet univers oscillant joliment entre mélancolie et émotion.

ET SI ON VIVAIT TOUS ENSEMBLE ? écrit et réalisé par Stéphane ROBELIN

Annie, Jean, Claude Albert et Jeanne constituent une joyeuse bande de septuagénaires unis par une amitié de quelques décennies. Deux couples et un célibataire endurci, plutôt gâtés par la vie qui se retrouvent joyeusement et régulièrement pour des manifs, et pour des bonnes bouffes champêtres…

Ce film est une très jolie réflexion sur une autre manière d’envisager les dernières années de sa vie avec légèreté et bonheur, une démarche qui repose sur l’amitié, la solidarité et l’amour, bien meilleurs remèdes à la peur de l’inéluctable que toutes les thérapies et tous les enfermements médicalisés. Ce film m’a touché doublement du fait que ma meilleure amie était partie en province dans une maison de retraite deux mois auparavant….

INDIAN PALACE réalisé par John MADDEN

Voici un nouveau film qui traite de la crise existentielle du 3ème âge. Un petit groupe de retraités anglais va ainsi décider de quitter du jour au lendemain leur pays pluvieux et de s’établir en Inde ensoleillée pour vivre dans un palace dont la publicité leur a vanté les mérites : le best exotic marigold hotel, un luxurieux lieu sacral à Jaipur censé être un havre de paix pour le troisième âge. Mais voilà rien ne va se passer comme ils l’avaient prévu….

C’est un film touchant, pensif, drôle et qui donne une pêche folle… vivement la retraite….

2 days in New York réalisé par Julie DELPY

Une comédie déjantée vraiment drôle, tour à tour tendre et loufoque, ne boudez pas le plaisir de jouer les touristes pour deux jours à New York…

EXTREMEMENT FORT ET INCROYABLEMENT PRES réalisé par Stephen DALDRY

C’est l’histoire d’Oskar, un garçon qui supporte mal le monde. Il nous dit que les gens pensent qu’il souffre du syndrome Asperger, (une forme d’autisme) mais son papa le rassure en lui disant qu’il est très intelligent mais qu’il ne court pas assez vite… le souci majeur c’est que le Papa d’Oskar meurt dans l’attentat du 11 septembre 2001. Et Oskar va se débrouiller pour vaincre sa peur et résoudre l’ultime énigme que son père lui a laissée…

Il va faire plein de rencontres et de découvertes de toutes sortes…  magnifique….

TERRAFERMA réalisé par Emanuele CRIALESE

Terraferma c’est le plaisir de retrouver l’île de Lampedusa, petit bout de paradis. Le vent balaie toujours les paysages désertiques et magnifiques. La mer toujours d’un bleu électrique fascinant mais son écume est amère. Le rocher perdu au milieu des flots est maintenant une terre frontalière entre l’Afrique et l’Europe…

C’est l’histoire des rescapés des naufrages et des habitants de l’île  deux mondes de misère qui se côtoient… tiraillé entre la loi et celle ancestrale des marins qui ne laissent pas d’hommes à la mer…

Il y a eu aussi la quinzaine allemande, pour commémorer le 40ème anniversaire du jumelage de notre ville avec la ville de Grosskrotzenburg, j’ai pu ainsi voir des films allemands…

BARBARA écrit et réalisé par Christian PETZOLD

Une émotion douce et profonde, c’est le souvenir durable que l’on garde de ce beau film, tout en délicatesse. Pourtant l’époque à laquelle se déroule ce film est plutôt sombre, et rude, cela se passe en Allemagne de l’Est, en 1980, le mur de Berlin n’est pas encore tombé, c’est le temps ds cigarettes de contrebande, des combines pour essayer de passer à l’ouest. Le thème de la séparation entre l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest.

Barbara est chirurgien pédiatre dans un hôpital à Berlin-Est. Soupsonnée de vouloir passer à l’ouest, elle est mutée par les autorités dans une clinique de province, au milieu de nulle part….

C’est beau et fort de bout en bout….

ALMANYA « Willkomen in Deutchland » réalisé par Yasemin SAMDERELI

C’est une comédie consensuelle mais faussement naïve sur l’immigration. Ici, les immigrés sont turcs en Allemagne, mais aussi musulmans dans un pays de tradition chrétienne… et ce film tendre a soudain quelque chose de rafraichissant et d’apaisant par son humour et sa bienveillance…

LES FEMMES DU BUS 678 écrit et réalisé par Mohamed DIAB

Plus une société est prude, plus les désirs sont refoulés. En Egypte, les femmes ne sont pas à la fête : impossible de sortir sans subir regards appuyés, mains baladeuses, réflexions vaseuses et même pire. Faysa, Seba et Nelly : trois belles femmes d’aujourd’hui, actives, futées, bien vivantes. L’une porte le voile, les autres pas, elles sont de milieux différents, elles ne se connaissent pas… enfin pas encore. On les suit chacune dans leur quotidien, et le puzzle peu à peu se forme. Cela commence par des tranches de vie et cela prend rapidement l’allure d’un polar atypique intrigant et vengeur….

DE ROUILLE ET D’OS réalisé par Jacques AUDIARD

Ali se retrouve avec Sam son fils qu’il ne connait à peine, sans travail, sans domicile, sans argent, il part vivre chez sa sœur à Antibes. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Qand Ali la retrouve la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre…..

MOONRISE KINGDOM réalisé par Wes ANDERSON

Ce film est la promesse de retrouvailles avec un univers joyeusement déjanté, d’une désinvolture follement élégante et d’une générosité et d’un humanisme revigorant.

Cela se passe en 1960 sur une île de la Nouvelle Angleterre, pendant un été particulièrement orageux. Sam, binoclard de 12-13 ans participant à un camp scout, tombe éperdument amoureux d’une autochtone, qui lui rend bien. Conséquence immédiate, ils décident de s’enfuir pour vivre leur amour loin de contingences absurdes du monde des adultes….

JE ME SUIS FAIT TOUT PETIT écrit et réalisé par Cécilia ROUAUD

C’est un premier film bourré de charme qui tout en douceur et en loufoquerie nous parle d’amour, de famille recomposée et de nouveaux départs…

BIENVENUE PARMI NOUS réalisé par Jean BECKER

Il n’a plus la patate, Taillandier. Il n’a plus d’envie, tout l’agace, tout l’énerve. Il n’est pas malade, artiste peintre reconnu qui peut vivre de son art, il a des amis, une belle maison des enfants mais rien à faire, cela ne va plus. Il part sous une pluie battante histoire d’en finir mais sa route va croiser Marylou, elle vient de se faire virer de chez elle par sa mère et son andouille de beau-père violent. Entre le bougon au bout du rouleau et l’adolescente pleine de vie, l’alchimie va opérer, ils vont s’apprivoiser… une histoire toute simple du duo que tout sépare et qui par petites touches d’infinie tendresse se rapprochent….

TO ROME WITH LOVE écrit et réalisé par Woody ALLEN

En une série de séquences comme autant de situations délurées ou décalées, notre acteur réalisateur newyorkais continue de s’amuser des choses et des paradoxes de ses contemporains….

Cela donne envie de se rendre à Rome de se promener dans cette ville et de flâner dans ses rues….

LA PART DES ANGES réalisé par Ken LOACH

Ce film tient à la fois de la comédie sociale et de la fable consolante. Il démarre sur une succession très drôle de comparutions devant un tribunal de Glasgow, ces jeunes paumés se retrouvent condamnés à des travaux d’intérêt général. Harry est leur éducateur et il va initié Robbie et sa petite bande de handicapés sociaux à l’amour du whisky…. Ken Loach alterne situations hilarantes et bouleversantes sans tomber dans l’angélisme ni la complaisance…

80 JOURS réalisé par Jon GARANO et José Maril GOENAGA

Axun est une dame de 70 ans, vaque avec son vieux mari taiseux, cette compagne de toujours qui lui est tellement indispensable… elle va se rendre à l’hôpital pour veiller sur son ex-gendre qui est dans le coma, dans la chambre elle va y retrouvé une amie d’enfance Maïté qui  veille son frère qui a fait une attaque… et cette rencontre va bouleversée son univers… et ses relations avec son entourage fille et mari…

UNE SECONDE FEMME réalisé par Umut DAG

Dans un village d’Anatolie on célèbre un mariage. Le marié représente un joli parti, il vit et travaille à Vienne en Autriche et la jeune mariée est une jeune fille à peine sortie de l’adolescence. La mère pleure et la sœur est furieuse. Très vite on comprend les larmes de la mère et la colère de la sœur. Ayse n’a pas épousé le beau jeune homme mais son père, la mère très malade ayant décidé de lui choisir une nouvelle épouse…. Le réalisateur montre des gens profondément bons mais englués dans des traditions qui les rattachent encore à leur terre natale tant aimée…

TRISHNA réalisé par Michaël WINTERBOTTOM

Tout commence comme un conte de fée, avec grâce et douceur, avec délicatesse et retenue Jay est revenu dans son village natal au cœur du Rajasthan et Krishna qui vit dans un village pauvre et subvient aux besoins de sa famille, ils s’aiment… une nouvelle vie pourrait commencer. Mais tout les sépare il est riche elle est pauvre… ils sont d’une caste différente, tout les sépare…

DU VENT DANS LES MOLLETS réalisé par Carine TARDIEU

Une vraie réussite, un petit bonheur…Rachel une petite fille de 9 ans dort avec sa grand-mère et son cartable sur le dos et Valérie une petite tornade à couettes qui parle vite et rit tout le temps. Ces deux petites filles que tout sépare vont se liées d’une belle amitié… deux familles que tout sépare aussi…  une magnifique histoire très rafraichissante…

JANE EYRE réalisé par  Cary Joji FUKUNAGA

Une nouvelle interprétation de ce joli roman de Charlotte Brontë, elle respecte bien l’ambiance romanesque, de passion et de lyrisme. Une belle réussite pour une très grande histoire d’amour.

Voilà j’espère que cet inventaire ne vous découragera pas mais vous fera découvrir des films qui ne sont pas au box office et d’autres bien sûr dont tout le monde parle…

Je n’ai pas fini car j’ai de nouveaux films à voir car la programmation du Pandora est riche pour cette rentrée….

 

 

Posté par baboupatch78 à 13:40 - films - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2012   Moulin

retour à la maison

aujourd'hui un petit coucou

je suis enfin à la maison, j'ai du mal à reprendre mes marques après tout ce temps passé par monts et par vaux...

le week-end dernier, nous sommes allés terminer le déménagement de la maison de mes soeurs, une nouvelle épreuve...

tous les jours depuis le 31 mai, c'est toujours une solution à trouver à un nouveau problème

le dernier qui se présente, après la vente de cette maison en l'état, nous ne savions pas si elle était reliée aux égouts ou non, après tout nous n'y habitions pas... et ce genre de question n'était jamais venue dans les conversations...

nous avons payé un "expert", un de plus après le diagnostic termites et autres bébêtes, le dignostic énergétique... maintenant c'est un nouvel expert qui devait dire si oui ou non cette maison est reliée aux égoûts alors que la communauté de communes est infoutue de donner la réponse, cet expert ne peut pas se prononcer.

il ne faut pas être bien doué pour demander aux voisins comme nous l'avons fait s'ils étaient ou non reliés aux égoûts, mais pour cette incompréhension nous payons quand même 160 euros....

voilà ce genre de tension permanente et autres tracasseries diverses et variées nous pourrissent la vie au quotidien.

je suis arrivée à saturation morale et physique de toutes ces tracasseries.

finalement il ne suffit pas de dire aux êtres aimés qu'on les aime, ni qu'elles nous manquent quand elles ne sont plus là, mais il faudrait envisager tous les problèmes rencontrés à leur décès...

annulation des abonnements canal+ et téléphone portable qui ayant reçu un avis de décès nous demandent si nous désirons réellement annuler les contrats... ou l'assurance pour la responsabilité juridique et pour l'automobile, nous demande aussi si c'est la bonne solution !!!!

depuis le 31 mai, nous avons fait pas moins de 6 allers-retours région parisienne-Doubs, au prix du carburant et du péage cela représente aussi un certain investissement.

je ne pense pas que le notaire puisse tout régler en même temps et la signature de la vente de la maison et la succession cela fera sans doute deux voyages de plus... début septembre

sinon les travaux d'aiguilles sont en suspend, une crise d'arthrose (sans doute liée au stress !!!) m'empêche de me servir correctement de ma main gauche

je peux à la rigueur tricoter une heure ou deux ce qui m'a permis de finir le poncho de ma fille, et je suis en panne de laine pour finir le gilet de ma petite fille car le magasin phildar est fermé pour cause de congés annuels...

pour les nouvelles du crabe, la chimio aurait eu un bénéfice certain sauf... qu'il faudra faire une nouvelle biopsie pour suspecte anomalie sur les surénales...

j'aurais bien aimé avoir un bilan positif au moins de ce côté là, je pense que depuis 6 ans, nous aurions pû espérer une trève

j'aurais bien aimé aussi que la poisse change et se trouve un nouvel âne....

je me replie dans ma tanière, je voudrais qu'on m'oublie un peu du coup j'ai fermé mon téléphone portable je suis aux abonnées fatiguées qui veulent un peu de répit

je reviendrais demain vous mettre quelques photos d'autres ouvrages que j'ai terminé car depuis cette semaine cela fait un an que je suis en retraite, et je n'ai pas vu le temps passé... ni réalisé une partie des projets que j'avais décidé pour cette année écoulée...

P1040147voici le joli pommier d'amour de mon jardin, mais il a du manquer d'amour des petites abeilles fécondeuses car cet été pas une petite pomme à l'horizon...

Posté par baboupatch78 à 18:15 - news du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2012   Moulin

quelques photos...

voici des images de ma petite visite à Dôle le premier dimanche de juin pour rendre visite à mes amies de Jura point de croix

P1040178P1040175P1040176

et en plus j'ai eu le plaisir de gagner un lot à la tombola....

et des patchs réalisés pour la fête du lin et mes coups de coeur de cette expostion, cette fête du lin à lieu dans la vallée du Dun tous les ans le premier week-end de juillet, un vrai régal même si cette fois-ci il faisait un temps à ne pas mettre une patcheuse dehors...

P1040200P1040214P1040227P1040224

Posté par baboupatch78 à 12:30 - Patchwork - Commentaires [0] - Permalien [#]